Des voix s’élèvent contre la violence fait appel aux jeunes dans le cadre d’un processus de recherche-action participative où les jeunes sont eux-mêmes appelés à agir en tant que co-chercheurs qui contribuent à l’élaboration du concept et des activités du projet.

Pour en savoir plus sur la recherche-action participative au cœur du présent projet, cliquez ici.

À divers endroits au Canada, des jeunes travaillent en équipe avec des chercheurs et des utilisateurs de connaissance de la collectivité afin de prendre part à des études qui reposent sur les arts  et portent sur la violence structurelle et son incidence sur les jeunes. La méthode de travail reposant sur les arts à laquelle fait appel le projet de recherche comprend des activités de création ─ écriture, art, performances artistiques axées sur le texte parlé (spoken word), documents photos et voix, réalisation de films, etc. ─ comme principaux moyens de partage.

Les groupes de recherche rassemblent dix jeunes hommes et jeunes femmes âgés de 16 à 24 ans qui se rencontrent sur une période de quatre à six mois. Le but de ces rencontres consiste à poser les fondements d’un espace et d’un processus où les jeunes pourront diriger les discussions et les explorations des divers aspects de la violence structurelle qui font partie de leur vie.

Appuyés par des animateurs provenant d’équipes de recherche et de la communauté, les jeunes produisent des œuvres artistiques qui reflètent leurs perspectives et leur connaissance, de même que leurs expériences et leurs idées de changement.